Test du tchat Cocoland

Un samedi après-midi, j'ai décidé de tester Cocoland pour voir si sa réputation était méritée. En effet, j'avais lu de nombreuses critiques comme quoi les jeunes femmes n'étaient pas épargnées avec des hommes insistants et qui n'hésitaient pas à draguer des mineures.

Le test s'est plutôt bien débuté puisque le tchat interdit l'inscription aux mineurs ou plutôt aux personnes qui inscrivent un âge inférieur à 18 ans. J'ai donc sélectionné 18 ans mais j'ai tout de même voulu prendre un pseudo d'adolescente.

Cocoland Logo

Capture du site Coco.fr © Cocoland

J'ai donc choisi un prénom jeune "Emma" et j'ai montré que j'étais mineure avec le pseudo "Emma14ans". Pourtant, cela ne semble gêner personne puisqu'en quelques minutes une vingtaine d'hommes me contactent. J'ai énormément de "Coucou", "CC", "Salut, ... et d'autres qui essayent de se démarquer :

Cocoland drague

Capture d'un message sur Coco.fr © Capture Cocoland

D'autres sont moins poêtes et moins patients et ne font pas dans la dentelle :

Cocoland pervers

Coco.fr mérite bien sa réputation d'être un repère de pervers © Capture Cocoland

Avec certains, je commence à discuter pour voir quelles sont leurs intentions et si mon âge les dérange :

Cocoland pervers

© Capture Cocoland

Je m'aperçois que certains croient que j'ai 18 ans, l'âge affiché sur mon profil. En réalité, mon pseudo "Emma14ans" s'affiche en "Emmalol". Est-ce Cocoland qui a transformé mon pseudo en détectant qu'il s'agissait d'une personne mineure ? Je ne sais pas mais en tout cas le système aurait dû m'empêcher d'accéder au tchat et non modifier mon pseudo. Malgré l'annonce de mon âge des trentenaires et des quarantenaires continuent de me draguer.

Afin de vérifier le système de modification du pseudo sur Cocoland, je reviens quelques instants plus tard avec le nom de "Julia17ans". Là rebelote, des dizaines d'hommes me contactent en privé et ils sont directs. Cette fois-ci pas de doute. Le fait que je sois mineure ne leur pose pas de problème et les propositions ne sont pas pour boire un café :

Cocoland pervers

Coco.fr mérite bien sa réputation d'être un repère de pervers © Capture Cocoland

Le test s'est passé en pleine journée, je pense qu'il aurait été différent mais similaire en pleine nuit avec des hommes plus incisifs. En moins d'une heure, des dizaines d'hommes m'ont contacté et certains étaient plus que limite. J'espère que des rendez-vous ne sont pas proposés. C'est le plus gros danger ! Je conseille aux adolescentes de ne pas aller sur Coco.fr, d'ailleurs je ne suis pas la seule à le penser.

En effet, j'ai terminé mon tchat avec un message d'espoir d'un homme de 34 ans qui m'a contacté lorsque j'avais le pseudo "Julia17ans".

Cocoland

Un message qui laisse de l'espoir © Cocoland